Site des fans de la Kawasaki ZX12R

Si vous êtes routier ou amoureux des gros engins, vous devez sûrement être fan de la Kawasaki ZX12R. Ce bijou présente des caractéristiques extraordinaires dans le fil de ses améliorations. Même si, du point de vue extérieur, elle ne présente pas extérieurement beaucoup de changement par rapport à ses prédécesseurs, la moto fait bien le bonheur de ses utilisateurs.

Présentation de la Kawasaki ZX12R

La Kawasaki ZX12R est sortie en 2000. Elle était venue en réplique à la Suzuki Hayabusa et représentait l’ultime évolution de la sportive. Elle présentait 180 chevaux en verison libre et un couple de 11,3 mkg à 5.000 tr/mn pour dépasser 300 km/h.

Depuis l’an 2000, la moto a été plusieurs fois modifiée. Les évolutions ont surtout pris en compte le moteur, l’injection, les trains avant et arrière, la prise d’air forcée, l’optique et autres. Toutes ces évolutions font d’elle la moto sportive la plus puissante de la gamme Kawasaki à ce jour. Pour ce qui est des modifications externes, la présente ZX12R dispose d’une prise d’air plus volumineuse que ses prédécesseurs. Cependant, cette dernière est mieux dessinée. La Kawasaki ZX12R a des rétroviseurs plus petits et une bulle plus haute.

Lorsqu’on vient aux composantes internes, on remarque d’abord que la Kawasaki ZX12R est un 4 cylindres très expressif, qui a maintenu son excellent moteur avec un minimum de 178 bourrins. Il dispose d’un vilo qui a plus d’inertie, d’une nouvelle cartographie et d’un embrayage mieux renforcé. Ces petites modifications ne déplaisent pas à la communauté des fans.

La Kawasaki ZX12R présente un carénage imposant et une bouche proéminante du système d'admission Ram Air en position centrale. Ces caractéristiques permettent de confirmer qu'il s'agit d'un engin hors du commun. La moto a un profil effilé qui fait remarquer les deux ailerons latéraux qui sont fixés de sorte à assurer une répartition optimale des flux d'air à haute vitesse. Ajoutés à l’énorme pneu arrière, on comprend qu’il s’agit là d’une autre dimension.

La puissance de l’accélérateur est très grande et permet de partir sur d’énormes virages tout en offrant assez de docilité. En effet, la Kawasaki ZX12R donne la capacité d’accélérer très vite dans la courbe. L’accélérateur est simple à doser. On se rappelle que l’ancienne 12R élargissait la trajectoire et marquait trop le pas quand on changeait d’angle (à cause de la lourdeur du châssis). C’est ce manque de vivacité qu’a corrigé la Suzuki 1300 gsx-r. Même la première ZX12R n’a pu offrir une géométrie idéale malgré les changements considérables effectués.

Toutefois, avec la nouvelle Kawasaki ZX12R, on oublie ces petits défauts de fabrication. En effet, la chasse a augmenté, l’angle de la colonne est mieux ouvert et il s’y ajoute une meilleure rigidité. L’engin est alors plus facile à manier suite à des petits ajouts subtils que le constructeur a intégrés.

Les améliorations

La Kawasaki ZX12R est idéalement plus incisive, plus facile à piloter, plus efficace et surtout plus agressive pour le bonheur des motards. Elle intègre une position de conduite très proche d’une « sport-GT », ce qui facilite les changements d’angle. Il faut néanmoins ajouter que la moto présente toujours une légère résistance lorsqu’on veut la redresser. Néanmoins, cette résistance est bien loin de l’ancienne version où on devait presque se battre avec l’engin afin d’arriver à le redresser.

Par ailleurs, il ne faut pas être trop gourmand en essayant les improvisations. La nouvelle ZX12R ne peut pas être maniée de la même manière que les récents hypersports en raison de son poids (respectable) et de sa puissance. Pour bénéficier de son efficacité, il est préférable d’anticiper et non d’improviser. Le train avant est très précis. Cependant, il est important d’éviter de trop sortir vers l’extérieur au cours des grandes accélérations. Les habitués comprendront que ce caractère n’est pas exceptionnel au vu du gabarit de la moto.

Il faut noter également que les suspensions ont subi de nettes améliorations. Elles sont plus confortables et maintiennent la machine dans une stabilité importante. Néanmoins, Kawa a conservé le pneu volumineux de 20 cm qui fait beau, mais rend difficile le pilotage un peu difficile.,On note la présence d’une sacoche de réservoir qui ne gêne en rien prise en mains de la moto.

Niveau consommation, la Kawasaki ZX12R n’est pas un dévoreur de carburant. Sur l’autoroute, elle consomme environ 5L/100 au cours d’un trajet tranquille. La consommation passe à 6L/100 sur les routes en usage normal et arrive à environ 8L/100 pour les conduites plus sportives. En réalité, l'injection électronique permet un envoi juste de la quantité de carburant nécessaire au moteur. La consommation moyenne est donc d'environ 6,5 l/100 pour un usage normal de la moto.

Globalement, la Kawasaki ZX12R a connu de très belles améliorations. Elle a su combiner les meilleures composantes de la première génération et a un comportement plus rigoureux. Elle est plus rigide et précise, bénéficie d’une meilleure agilité et de surcroît est moins chère. Actuellement, elle est disponible à un coût presque identique à celui de l’Hayabusa. Cliquez ici pour en savoir plus :

La fiche technique de la Kawasaki ZX12R

La Kawasaki ZX12R présente des caractéristiques très intéressantes qui s’ajoutent à son cadre monocoque en aluminium. Il s’agit entre autres de :

  • Poids en ordre de marche : 250 kg ;
  • Poids sec : 210 kg ;
  • Réservoir : 19 L ;
  • Hauteur : 1.200 mm ;
  • Longueur : 2.085 mm ;
  • Largeur : 740 mm ;
  • Hauteur de selle : 810 mm ;
  • Empattement : 1.450 mm.

Son Train Avant présente une fourche télé hydraulique inversée, deb : 120 mm ; une Roue AV : 120 / 70 – 17 et 2 disques Ø 320 mm avec étriers 6 pistons. Du côté de la transmission technique, on note une boîte à 6 vitesses et une transmission secondaire par chaîne.

Son train arrière présente un disque Ø 230 mm, étrier 2 pistons, une roue AR : 200/50 – 17 et un mono amortisseur, déb : 140 mm. Quant au moteur, il dispose d’un système de refroidissement par eau. C’est un 4 cylindres en ligne et un 4 temps.

Injection – Double ACT

  • 4 soupapes par cylindre
  • 178 ch
  • 1 199 cc (83 x 55,4 mm)
  • Rapport poids / puissance : 1,18 kg/ch
  • 13 mkg à 7 500 tr/min
  • Compression : 12.2:1
  • Crit'air : Pièces détachées

Pour bénéficier du bon feeling et des capacités de l’engin, il est important de bien l’entretenir. La fréquence de l’entretien permettra d’assurer la sécurité du conducteur et de maintenir de bonnes performances pour la moto.

La Kawasaki ZX12R regorge de puissance. Ainsi, sa pleine exploitation n'est pas à la portée de tous. C'est un bon compromis pour un usage GT/sport. Cependant, elle nécessite un budget d'entretien assez conséquent. Les diverses concurrentes de la Kawasaki ZX12R sont la Suzuki 1300 GSX-R Hayabusa et la Honda CBR 1100 XX Super Blackbird.

Comment entretenir sa Kawasaki ZX12R ?

Comme indiqué précédemment, bien entretenir votre moto permet de lui assurer le maintien de ses performances. Il y va aussi de votre sécurité à vous-même conducteur de vérifier que votre engin est en parfaite condition technique. Par la même occasion, il faudra contrôler la pression des pneus et la profondeur de profil. La tension de la chaîne d’entraînement et la puissance des plaquettes de frein ne sont pas à négliger.

L’entretien de votre bécane passe par la vérification de l’état du moteur. A-t-il des fuites ? L’aluminium s’est-il oxydé ? Est-ce que les câbles sont usés ? Quel est l’état des pièces chromées ? Qu’en est-il du serrage des vis ? Les vibrations ont-elles causé des fissures à une languette ? Quel est le niveau de fonctionnement des dispositifs d’éclairage ? Quels sont les niveaux de remplissage du liquide de refroidissement et de l’huile ? Ce sont autant de points qu’il est important de contrôler. Aucun n’est à négliger.

Pour bien nettoyer votre Kawasaki ZX12R, vous devez vous munir d’un équipement complet. Voici les matériels dont vous aurez besoin dans ce cadre.

  • Seau et éponge ;
  • Brosses ;
  • Gel nettoyant ;
  • Peau de chamois ;
  • Protection pour peinture ;
  • Produit d’entretien plastique ;
  • Spray multi-usages ;
  • Polish chrome ;
  • Polish aluminium ;
  • Nettoyant vinyle ;
  • Chiffons doux propres ;
  • Spray pour chaîne.

Lorsque votre équipement est au complet, il faudra maintenant trouver un espace de lavage approprié (surtout éviter les supports sablonneux). Vous pouvez choisir une station-service par exemple parce qu’il est interdit de nettoyer son véhicule dans la rue ou votre jardin. Il est préférable d’éviter de nettoyer sous le soleil ardent.

Dans le cas où vous utiliserez un jet de vapeur, vous devez rester à une distance suffisante de l’engin et ne pas orienter le jet sur les roulements et les connecteurs du circuit électrique. Si le jet de vapeur est directement dirigé vers les roulements, vous risquez d’en faire expulser la graisse. S’il est orienté vers les connecteurs, vous risquez des fuites de courant ou des problèmes de contact.

Par ailleurs, il est très important de laisser votre moto refroidir avant de procéder au lavage.

Le nettoyage proprement dit

Pour commencer, vaporisez de façon soigneuse la moto d’un nettoyant de qualité. Les nettoyants en gel sont les plus adaptés puisqu’ils adhèrent aisément à toutes les surfaces, surtout aux verticales. Ils ont la particularité de ne pas rapidement goutter. Ensuite, il faudra insister sur les zones grandement encrassées comme la roue arrière et au niveau du moteur. Après cette étape, laissez le nettoyant agir comme il est indiqué sur son mode d’emploi.

Lorsque le temps d’action du nettoyant est passé, il faut maintenant saisir un seau plein d’eau et se munir d’une éponge. Utilisez l’eau et l’éponge pour nettoyer minutieusement votre engin sans négliger aucun angle caché. Toutefois, il est préférable d’exercer une pression modérée afin d’éviter de faire des rayures sur la moto.

Nettoyage anti insectes

Pour débarrasser votre bécane des insectes qui s’y inscrustent de façon tenace ou de la bulle de tourisme, il faut utiliser un nettoyant anti insectes. Pour ce genre de nettoyage, vous aurez besoin en plus d’une brosse bloc et de quelques brosses spéciales. Les brosses serviront à nettoyer les parties du moteur à casses difficile/nervures. Elles sont également utilisées pour éliminer les insectes ou la crasse des interstices à accès complexe.

Pour éviter de rayer les surfaces de votre bijou, il est recommandé de rincer fréquemment l’éponge ainsi que les brosses dans votre seau d’eau. Cependant, il n’est pas conseillé de faire le nettoyage du carénage, des pièces chromées et de la peinture du réservoir avec les brosses. Lorsque le besoin se fait sentir, frottez les jantes avant de les nettoyer avec un produit spécialement conçu pour ça. Quant aux disques de freins, vous pouvez aussi les nettoyer avec un produit spécial s’ils ont beaucoup de crasse.

Le lavage

L’unique produit spécial dont vous aurez besoin ici est : l’eau claire. Il s’agira de faire un jet d’eau clair en direction de la moto pour la rincer abondamment. En usant d’un tuyau, versez particulièrement de l’eau claire sur les vis non protégées et les pièces en aluminium pour éliminer les restes de produit nettoyant. Cette partie est importante, car avec le temps, les produits nettoyants doux agissent aussi sur les pièces.

Séchez ensuite les pièces rincées et la moto avec une peau de chamois afin d’éviter les diverses taches d’eau. Prenez l’habitude de rincer votre peau de chamois et de l’essorer correctement.

Le polissage

Pour assurer une parfaite brillance des pièces peintes, utilisez une solution d’entretien de vernis contenant de la cire. Ainsi, la peinture de vos pièces sera également protégée des intempéries. Si elles ne chauffent pas, les surfaces métalliques et chromées peuvent aussi être entretenues avec les produits à la cire. Elles seront protégées de la rouille et l’eau s’écoulera d’elles facilement.

Pour entretenir vos pièces en plastique brutes, il faudra éviter les polish laiteux. Ce genre de polish a tendance à laisser s’incruster, des résidus dans les pièces. Lorsque vous avez laissé sécher le polish pendant une durée de 10 minutes environ, il faudra le nettoyer avec un chiffon très doux ou un non-tissé.

Par ailleurs, une autre astuce est de polir de petites surfaces dans le sens de la longueur en évitant les mouvements circulaires. Lorsque vous procédez ainsi, vous les préservez. Il est préférable que vous nettoyiez votre moto avec des produits d’entretien de qualité. Avant de conduire votre moto, il faut vérifier que tous les produits d’entretien se sont bien évaporés. Vous pouvez cliquer ici pour en savoir plus sur l'entretien de votre Kawasaki ZX12R.

Immatriculer et assurer sa moto, questions réponses

Tous les véhicules terrestres qui ont des moteurs doivent se faire immatriculer avant de circuler sur la voie publique. Cela reste une obligation légale pour tout conducteur sur le territoire français.

Immatriculer sa Kawasaki ZX12R neuve

Si vous avec acquis nouvellement votre moto, vous devez obtenir votre certificat d’immatriculation (ancienne carte grise) avant de circuler pour la première fois. Si vous circulez avec une moto sans immatriculation (quelle soit achetée en France ou à l’étranger), vous risquez d’être amendé jusqu’à 750 €.
Généralement, vous pouvez effectuer votre demande d’immatriculation auprès du vendeur de la moto. Le cas échéant, il faudra effectuer la demande en ligne suivant le télé-service que propose l’État français. Dans tous les cas sachez bien que faire son immatriculation n’est pas une option lorsqu’on eut circuler légalement en France.

Immatriculer un véhicule d’occasion

Si votre moto est d’occasion, vous bénéficiez d’un mois pour la faire immatriculer et obtenir le certificat d’immatriculation. La démarche est obligatoire et après le délai, vous serez amendé si vous êtes arrêté et incapable de présenter un certificat d’immatriculation en votre nom. L’amende peut varier jusqu’à 750 €.

Pour les motos immatriculées en France, il n’est plus possible de faire la demande de certificat auprès de la préfecture. Toute la démarche est désormais en ligne ou auprès d’un autre professionnel habilité. En ligne, vous aurez besoin d’un dispositif de copie numérique afin de transmettre les documents demandés dans les formats suivants : PNG, TIFF, BMP, JPG, PDF.

Si vous rencontrez des difficultés, vous pouvez vous faire accompagner par une maison de services au public. Dans ce cas, la demande devra être faite sur le site de l’ANTS et vous devez vous identifier via FranceConnect. Pour en savoir plus, n'hésitez pas à vous rendre sur la plateforme du service public.

Quel pneu choisir pour sa ZX12R ?

Le bon pneu contribue au bon motard. C’est sûrement la raison pour laquelle les vrais motards sont si attentifs à leurs pneus et les changent souvent. Ainsi, pour bénéficier de la pleine performance de votre ZX12R, il faut lui assurer des pneus adaptés et de qualité.

Pendant plus de 10 ans, Motardie a avoué avoir utilisé la marque Bridgestone. S’il utilise actuellement des Battlax BT 023 sur une de ses bécanes, il n’est cependant pas assez convaincu du Battlax T30. Les Battlax BT 023 conviendraient donc à votre style de conduite avec la ZX12R.

Ceal fait des années que le blogueur Motard Connard également fait confiance à la marque Bridgestone. À une époque, le blogueur roulait souvent dans la Drome et avait besoin de pneus avec une bonne durée de vie. Les modèles qu’il a testés sont le BT 16, le BT 16 pro et le Battlax S20. Pour lui, ces pneus permettent de tenir sur une longue durée et ont un bon grip qui le rassure. Les trois modèles cités bénéficient d’une bonne montée en température et d’un retour contrôlé sous la pluie. Le meilleur selon le Motard Connard est le Battlax S20 qui dure plus longtemps et est très honorable sur la chaussée humide.

La gamme Dunlop Sportmax quant à elle dispose de pneus très confortables avec une excellente tenue de route. Vous pourriez les essayer sur votre ZX12R si vous aimez les risques pendant vos circuits. Ces pneus offrent un très bon équilibre.

Les pneus Pirelli Diablo Rosso Corsa sont l’idéal pour tout motard qui varie les circuits. Ils ont même séduit Sébastien de « La Poignée dans l’angle » qui déclare en être très satisfait. Selon lui, la gomme des pneus monte rapidement en température. Cela leur confère un grip très adéquat pour les sols secs. La gomme s’adapte donc aux diverses situations de route comme les petits ou longs trajets et même les routes de campagne. Il affirme même que le train de pneus a tenu jusqu’à 7.000 km.

Par contre, ce genre de pneus ne met pas le conducteur en confiance lorsqu’il roule sur un sol mouillé. Si donc vous pensez utiliser votre ZX12R sur des sols secs, vous devriez vous procurer les pneus du manufacturier italien. Cependant, s’il faut circuler sur des sols mouillés, penchez plutôt pour les Michelin Power RS. Les gommes de ce modèle sont impeccables autant sur un sol sec que mouillé.

Si vous connaissez les pneus Dunlop Roadsmart 3, ils pourraient être vos préférés pour rouler votre Kawasaki ZX12R. En effet, ils confèrent une aise optimale lorsqu’on roule sa bécane. Ils sont endurants et adhèrent bien au sol. Leur prix est également raisonnable. Petit hic, ces pneus glissent sous la pluie quand on circule sur les raccords de bitume.

Par rapport aux autres marques, LMHDC confie avoir une affinité particulière avec les Pirelli. Certes ils sont moins endurants, mais ils offrent un bon grip qui s’adapte à toute épreuve. Dans ce cas, si comme lui, vous faites environ 25.000 km annuellement, il serait préférable d’opter pour les Pirelli. Votre Kawasaki ZX12R bénéficiera donc d’une belle performance.

Les Pirelli Diablo Supercosta sont des pneus pas chers pistes homologues route. Ils sont redoutables sur les pistes par temps sec et moins adaptés pour les pistes humides. Le grand avantage qu’ils présentent est la vivacité avec laquelle ils permettent d’effectuer les changements d’angle. Ces pneus sont très stables, mais s’usent rapidement sur la route.

Conclusion

Acquerir une Kawasaki ZX12R est un rêve pour tous les amateurs de gros engins. Cependant, il faut assurer un bon entretien à l'engin afin de bénéficier des performances optimales de la moto. Pour ce faire, il est important d’utiliser des produits d’entretien de qualité. De même, nettoyez la moto comme il est recommandé.

Si vous avez acquis nouvellement votre bécane, n’oubliez surtout pas : vous avez besoin du certificat d’immatriculation (ancienne carte grise ) avant de circuler dans la rue pour la première fois. Quant à ceux qui l’ont obtenue d’occasion, vous bénéficiez d’un délai d’un mois pour faire établir votre certificat d’immatriculation. Sans cela, vous risquez une amende. L’amende s’élève jusqu’à 750 €. Génération, il y a 135 € pour une amende forfaitaire.

La Kawasaki ZX12R n’est pas une moto à mettre dans n’importe quelle main. Assurez-vous de la maîtriser avant d’essayer des virages dangereux ou même de la conduire.